Etude du grand magasin

Tout d’abord, nous pouvons nous apercevoir que la description de ce grand magasin dépasse de loin le cadre du roman. En effet, Emile Zola marque son oeuvre de traits naturalistes omniprésents. De ce fait, plus que le point de vue d’un écrivain, c’est le point de vue minutieux d’un scientifique ou d’un journaliste qu’Emile Zola adopte. On remarque ainsi des termes techniques qui jonchent l’intégralité des descriptions. Cela n’est pas uniquement dû à une volonté de réalisme. L’auteur veut rendre compte de son savoir et du savoir de ses personnages. De cette façon, tout est expliqué au lecteur : les rayons, les caisses, les produits et même l’architecture du grand magasin. Cela n’est pas anodin et tend à suggérer qu’Emile Zola veut nous faire partager les grandes transformations économiques et industrielles de sa société.

 

Cependant, Emile Zola dépasse le genre naturaliste et fait de son grand magasin une vision épique, rythmée par les innombrables métamorphoses qui caractérisent aussi bien le magasin que sa clientèle elle-même. A ce sujet, le personnage d’Octave Mouret est le plus illustrateur. En effet, il ne s’agit là que d’un simple commerçant. Pourtant, l’auteur en fait un homme victorieux, courageux et en quête de conquêtes et de batailles. Tout un champ lexical de la luxure et de la religion rend compte de cette idée. Octave Mouret devient alors une figure supérieure, qui surplombe les autres personnages du grand magasin.

 

En outre, la scène décrite par le biais du grand magasin devient subitement une sorte de tableau épique. De cette façon, les couleurs sont nombreuses et flamboyantes, elles sortent du cadre. Par ailleurs, le magasin est retourné par les clientes. La scène prend alors une tournure de combat de guerre. On y trouve le terme « saccagé » qui sous-entend fortement l’idée de massacre.

 

Enfin, sous-jacent à ce qui pourrait sembler être une banale description, une véritable vision du monde et de la vie se dégage peu à peu. Ainsi, l’accent est fortement mis sur les transformations économiques (ou autres) qui bouleversent la société contemporaine à Emile Zola. Ce n’est non pas le triomphe de la religion à travers le personnage D’octave Mouret qui est décrit mais bel et bien celui d’un triomphe novateur.

 

On y voit également une vision paradoxale de la femme. De ce fait, cette dernière ne semble pas pouvoir résister aux tentations que lui offre le grand magasin. Cette vision est très traditionnelle mais Zola ne semble pas la contredire. Plus encore, il semble faire apparaître la femme comme un être devenu complètement hystérique à la vue des produits. La femme ne peut pas refouler les caprices que lui fait subir son corps.

 

Les thèmes du corps et de la sensualité sont d’ailleurs omniprésents dans les descriptions du grand magasin. Dès lors, le magasin Au Bonheur des Dames devient un moyen d’expression corporel où toutes les folies sont permises. Une sorte de pause dans l’apparence sans cesse critiquée par les gens de la Haute Société.

 

La description du magasin dans l’oeuvre d’Emile Zola, « Au Bonheur des Dames », n’est donc pas anodine et possède plusieurs enjeux. De ce fait, elle devient une véritable scène épique où les transformations de l’époque prennent le dessus sur les personnages. Les femmes ne parviennent plus à se contrôler et rentrent, ainsi, dans une hystérie générale. Octave Mouret, le chevalier du grand magasin, ne peut rien faire contre cela et, plus encore, prend un certain plaisir à regarder le spectacle. Enfin, l’auteur en profite pour nous donner une vision du monde et de la vie, à peine perceptible à travers les produits du grand magasin et pourtant primordiale.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • analyse au bonheur des dames
  • Au bonheur des dames Emile Zola analyse
  • emile zola au bonheur des dames analyse
  • au bonheur des dames commentaire composé
  • au bonheur des dames commentaire
  • au bonheur des dames description du magasin
  • description du magasin au bonheur des dames
  • magasin au bonheur des dames
  • emile zola au bonheur des dames commentaire
  • au bonheur des dames emile zola chapitre 1 commentaire composé